Jean-Luc Mélenchon dans le cortège contre la réforme du code du travail — Marseille

Claudine Rigal
Septembre 13, 2017

Ils sont partis du Vieux-Port vers 11h ce matin.

Une initiative saluée par Jean-Luc Mélenchon ce lundi, sur son blog: "En décidant d'appeler lui-même à participer [à la manifestation du] 23 [septembre], Benoît Hamon a rompu la muraille de confinement politique que les chefs de la 'vieille gauche' cherchaient à dresser".

En revanche, les manifestants verront voir leurs rangs gonflés par ceux de la France Insoumise, qui opère un premier galop d'essai avant sa grande manifestation prévue le 23 septembre prochain.

"Nous ne sommes pas en train de faire des barouds d'honneur mais d'organiser une défense implacable du code du travail", a-t-il ajouté. Mais le front syndical est désuni, FO et la CFDT s'étant notamment désolidarisées de la CGT. La CGT annonce ainsi près de 180 manifestations dans toute la France. Pour permettre aux entreprises la " flexibilité " d'embaucher ou de licencier, tout en accordant plus de droits au travailleur en termes d'indemnisation du chômage ou de formation.

Concernant la hiérarchie des normes, la loi El Khomri était déjà révolutionnaire pour les syndicats favorisant les négociations au niveau des entreprises au profit de celles des branches professionnelles, uniquement sur la question du temps de travail. Enfin, d'autres mesures nouvelles ont été introduites, comme la rupture conventionnelle collective, qui devient une version moins contraignante pour l'employeur du plan de départ volontaire, ou la fusion de différentes instances de représentation du personnel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL