À la Fête de l'Humanité, Pierre Laurent agace les "Insoumis"

Claudine Rigal
Septembre 17, 2017

En direct du grand rassemblement du Parti communiste, la journaliste Hélène Hug analyse les rapports tendus entre les différentes forces de gauche. Sous-entendu, contrairement à la France insoumise et à Jean-Luc Mélenchon.

A l'origine de ce "boycott" déguisé, les mots très offensifs de Pierre Laurent contre celui qu'il avait pourtant soutenu lors de la campagne présidentielle.

Alors que la Fête de l'Humanité bat son plein ce week-end, Jean-Luc Mélenchon brille par son absence. "Vraiment dommageable", a tweeté en retour le député du Nord Adrien Quatennens alors que Pierre Laurent n'avait pas fini de prononcer son discours de réception des personnalités, auquel assistaient aussi Benoît Hamon, Anne Hidalgo, des représentants du PS ou encore David Cormand pour EELV. "Lourdingue", a pesté Alexis Corbière quand Danielle Simonnet a dénoncé une volonté "d'exister". "Le parti communiste est en froid avec Jean-Luc Mélenchon".

Et ce ne sont pas les quelques responsables de la France insoumise (LFI) ayant fait le déplacement qui diront le contraire. Rappelant être lui-même "un vieux militant de gauche", il a ironisé: "C'est compliqué la gauche, quiconque prétend à l'hégémonie se casse les dents".

Sur TF1 déjà dans le JT de 13h, Pierre Laurent avait fait montre d'une certaine irritabilité alors qu'on l'interrogeait deux fois sur Mélenchon.

L'ancien candidat socialiste a néanmoins rappelé ce samedi 16 septembre qu'il se rendrait bien à la manifestation du 23 septembre, à l'appel de Jean-Luc Mélenchon, contre la réforme du Code du travail.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL