La peine de Hamid El Mahdaoui alourdie à un an de prison

Claudine Rigal
Septembre 14, 2017

Interdite par le ministère de l'Intérieur, il avait été condamné à 3 mois de prison ferme.

Hamid El Mahdaoui est également poursuivi par le parquet de Casablanca pour "non-dénonciation d'un crime portant atteinte à la sûreté de l'État", suite à une conversation téléphonique présumée avec un MRE qui aurait menacé d'introduire des armes au Maroc.

Mardi 12 septembre au matin et après plus de 20 heures de procès, la Cour d'appel d'Al Hoceïma a aggravé la peine prononcée par le tribunal de première instance à l'encontre du journaliste Hamid El Mahdaoui. Selon le site badil.info, son directeur a été interpellé sur l'avenue Abdelkarim El Khattabi alors qu'il faisait son travail et " couvrait la marche du 20 juillet ". La justice a cependant décidé de ne pas le poursuivre pour " participation à l'organisation d'une manifestation interdite.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL