La plainte de Macron contre un photographe jugée sans fondement

Claudine Rigal
Septembre 18, 2017

En constatant une "absence d'infraction", le juge a purement et simplement reconnu que Thibaut Daliphard, le photographe visé par la plainte d'Emmanuel Macron, n'avait commis aucune acte répréhensible. De quoi provoquer un scandale, car il est devenu rarissime qu'un Président en exercice porte plainte de la sorte. Décision avait finalement été prise de retirer la plainte, dans un souci "d'apaisement".

Ce lundi 18 septembre, Mediapart donne une version tout à fait différente de ce *retrait* de plainte. On est assez loin de l'image d'un Président renonçant à poursuivre un justiciable comme un autre, ne l'étant pas lui-même. Mais en réalité, il pourrait s'avérer que cette plainte avait été classée sans suite. Selon des informations recueillies par Mediapart, le parquet de Marseille a récemment classé sans suite l'enquête préliminaire ouverte en août dernier suite au dépôt d'une plainte au nom d'Emmanuel Macron contre un photographe de presse pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée". "Il n'est pas fait état d'un retrait de plainte dans ce courrier", précise-t-il en outre. L'Elysée l'accusait d'avoir tenté de s'introduire dans la propriété privée dans laquelle séjournait Emmanuel Macron, ce que le photographe a toujours nié.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL