La ville et la métropole disent adieu à Microsoft — Rennes

Alain Brian
Septembre 20, 2017

Rennes Métropole a décision de ne pas renouveler le contrat avec Microsoft pour la location du système de messagerie Outlook.

Les économies s'élèveraient à 500 000 euros, différence entre le montant du contrat de 700 000 euros signé avec Microsoft et celui de 200 000 euros pour s'équiper avec Zimbra.

Dans un mois, la municipalité de Rennes va remplacer son serveur de messagerie Microsoft par un logiciel libre appelé Zimbra. "Nous nous sommes rendu compte que nous pouvions avoir de meilleures fonctionnalités tout en gagnant de l'argent". La ville de Nantes a effectué ce changement et aurait économiser 1,5 million euros.

Par la suite, Rennes pourrait aller encore plus loin en 2018. En effet, un changement au niveau de la bureautique de la ville serait aussi dans les cartons.

Laurent Hamon, conseiller municipal délégué aux usages du numérique et conseiller métropolitain (EELV) commente pour le quotidien: "Nous avons mené une longue réflexion pour étudier la possibilité de passer par des logiciels open source". Une étude sera lancée l'année prochaine pour déterminer les économies que cela engendrerait.

Toutefois, la démarche ne sera pas de tout repos. Autre avantage d'un logiciel libre il permet de mieux s'imbriquer avec d'autres logiciels utilisés quotidiennement par Rennes comme ceux qui gèrent les écoles, les bibliothèques ou les feux tricolores aux carrefours.

Par le passé, d'autres villes en France et en Europe ont sauté le pas vers le libre. La ville de Munich qui avait décidé de passer sous Linux a opté en février pour un retour à Windows en 2021.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL