"L'Argentine n'est plus un pays hostile à Israël !" — Benjamin Netanyahu

Claudine Rigal
Septembre 13, 2017

"L'attitude de l'Argentine envers Israël est passée de l'hostilité sous la gouvernance de Nestor Kirchner et plus tard de sa femme Cristina entre 2003 et 2015, à une véritable amitié sous l'actuel président Mauricio Macri", a expliqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu, depuis Buenos Aires.

Ces 139.544 documents secrets, datés de 1939 à 1950, comprennent des photographies, des lettres, des télégrammes et des rapports, collectés par l'Argentine et le musée de l'Holocauste de Washington.

Ces documents devraient permettre notamment d'en apprendre davantage sur l'aide fournie par l'Argentine aux criminels nazis après la guerre. Le pays avait en effet avait permis à plusieurs d'entre eux, notamment Adolf Eichmann ou encore Josef Mengele, de se réfugier dans le pays.

Le pays est également le seul membre régional de l'Alliance internationale du Souvenir de la Shoah des Nations Unies, anciennement Groupe de travail pour la coopération internationale sur l'éducation, le souvenir et la recherche sur la Shoah.

" Le président prévoit de s'entretenir avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et je sais que le président est impatient de pouvoir le faire", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Heather Nauert, aux journalistes durant son point-presse quotidien. Il doit à présent se rendre en Colombie et au Mexique avant d'aller à New York, où il s'exprimera devant l'Assemblée générale des Nations Unies. "Nous commençons ici l'aube d'une nouvelle ère" a-t-il ajouté.

Macri a pour sa part déclaré que l'Argentine travaillera "avec Israël et nos alliés contre le terrorisme".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL