Le dispositif de recherche revu à la baisse — Affaire Maëlys

Claudine Rigal
Septembre 13, 2017

Les recherches dans les gorges de Chailles, en Savoie, sont "totalement terminées" et celles dans le lac tout proche d'Aiguebelette se poursuivront encore mercredi. Par ailleurs, des plongeurs de la gendarmerie continuent à explorer les berges du lac.

Le lac d'Aiguebelette atteint par endroits une profondeur de plus de 70 mètres. Il est situé à quelques kilomètres du domicile du suspect qui a été écroué dans cette affaire. Les enquêteurs se penchent sur ce lieu en particulier car le principal suspect (qui reste présumé innocent) a ses habitudes sur place, sa famille possédant notamment un petit bateau.

Les investigations n'ont pour l'instant rien donné, mais l'acharnement des enquêteurs à vouloir rechercher l'enfant dans un plan d'eau ne laisse guère d'espoir, du moins dans le scénario envisagé par les investigations, de retrouver Maëlys vivante.

D'importants moyens ont été depuis mobilisés pour retrouver la fillette depuis sa disparition alors qu'elle participait à un mariage dans la commune de Pont-de-Beauvoisin.

"Nous avons créé cette cagnotte pour permettre aux parents de Maëlys de se consacrer entièrement à leur famille en ce moment, sans craindre la perte de revenus", ont précisé sur le site les personnes à l'origine de cette initiative.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL