Le Lariam, bientôt interdit en France ?

Evrard Martin
Septembre 13, 2017

Une association d'aide aux victimes des accidents dus à la consommation de médicaments lance une une action afin que le Lariam soit retiré des prescriptions médicales dans les pays où le paludisme sévit.

Si la procédure n'en est encore qu'à ses débuts, certains malades seraient donc prêts à demander l'interdiction de ce médicament en France, comme c'est déjà le cas dans 28 pays. Et deux ans après la prise de Lariam, il souffre encore d'effets secondaires. "Je n'ai pas supporté le traitement (...) J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique", expliquait-il. "Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse. Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital", précisait-il. J'ai peu de regrets dans ma vie, mais, si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferais sans hésiter " , confie l'auteur-compositeur-interprète à Marianne. Il est donc déconseillé aux personnes ayant des antécédents de troubles neuropsychiatriques ou de convulsions. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) évoque ainsi "une amnésie pouvant parfois durer plus de 3 mois".

Le fabriquant du Lariam, Roche, rappelle de son côté que les effets bénéfices/risques du médicament ont été réévalués en 2016 avec succès par les autorités sanitaires françaises. Il est présent dans 91 pays dans le monde, principalement en Afrique, Asie, Amérique. La recherche travaille actuellement sur la mise au point de nouveaux traitements préventifs, curatifs, des vaccins afin qu'un jour la maladie puisse être éradiquée. Selon l'organisation mondiale de la santé, en 2014, un voyageur sur 10.000 prenant ce traitement présenterait des troubles majeurs graves, des risques moindre en comparaison de ceux du paludisme, plus de 429.000 décès en 2015.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL