Le nouvel avertissement de Donald Trump à Pyongyang

Xavier Trudeau
Septembre 13, 2017

Le président Trump a pour sa part indiqué que l'action militaire contre la Corée du Nord n'était pas le premier choix. Aussi, ajoute-t-il ; "si les armes nucléaires sont si mauvaises, la France devrait alors d'abord abandonner ses armes nucléaires puisqu'elle n'est sous la menace nucléaire de personne". Le gouvernement américain cherche depuis lors à durcir les sanctions économiques en réaction à la poursuite du programme nucléaire et balistique nord-coréen.

Malgré cette proposition du dignitaire coréen Ri Tok-Son, Directeur adjoint du département européen du ministère des Affaires étrangères nord-coréen, hier samedi 09 septembre 2017, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

"Une action militaire serait certainement une option", a assuré Donald Trump. "Est-elle inévitable? Rien n'est inévitable", a-t-il poursuivi. "Je préférerais ne pas prendre la direction militaire", a dit le président américain. "Si nous le faisons, ce sera un jour très triste pour la Corée du Nord".

Les Etats-Unis préparent un nouveau train de sanctions à l'ONU contre la Corée du Nord, qui doit être présenté la semaine prochaine au Conseil de sécurité. Les Américains prônent aussi un gel des avoirs du numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, et l'arrêt du financement des expatriés nord-coréens dans le monde, estimés à plus de 50 000 par l'ONU et source importante de revenus pour le régime.

Suite aux critiques émises par la France au sujet des ambitions nucléaires de la Corée du Nord, Pyongyang a proposé à Paris de commencer par abandonner son propre programme nucléaire... Les autorités mexicaines lui ont donné 72 heures pour quitter le territoire mexicain.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL