Le prince George booste les ventes de lentilles en Angleterre

Pierre Vaugeois
Septembre 12, 2017

Et c'est Laurent Wauquiez qui s'en réjouit opportunément. Le menu gourmet propose: "Bruschetta d'avocat, filet de saumon et sa sauce salsa, ragoût d'agneau à l'ail et fines herbes, maquereau fumé sur un lit de lentilles vertes du Puy". Mardi, le candidat à la présidence des Républicains Laurent Wauquiez ne boudait pas son plaisir sur Twitter. Dans l'école privée St Thomas's Battersea, où le jeune prince fait sa rentrée le 7 septembre, on privilégie "une nourriture saine, sans additifs" qui "stimule le cerveau, améliore la concentration et la mémoire". Dans la course à l'info royale, le Daily Mail a en effet dégoté la composition du menu de la cantine du fils de Kate Middleton et du prince William. La boucle est bouclée.

Cette légumineuse, qui bénéficie depuis plus de dix ans d'une appellation d'origine protégée, apparait en Angleterre comme un plat exotique, voire un met gastronomique de plus en plus prisé. "Les grossistes reçoivent plein d'appels!", confie à l'AFP Antoine Wassner, patron de l'entreprise Sabarot, spécialiste des légumes secs en Haute-Loire, confirmant une information du quotidien La Montagne. Le pays d'Outre-Manche est le 2e marché de la société après la France.

"Nous avons beaucoup de demandes de nos clients, sur place, en Grande-Bretagne, depuis l'article du Daily Mail, notamment de la part de restaurateurs". Et cet acte, à priori banal, a eu des effets surprenants sur les ventes du produit en Angleterre. "Et puis, faire le 'buzz' avec un légume sec, riche en protéines végétales, et un petit prince de 4 ans, c'est très politiquement correct!", s'amuse Antoine Wassner, dont l'entreprise exporte 50% de sa production de lentilles vertes, dont 10% en Angleterre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL