Le procès ne sera pas filmé — Affaire Merah

Claudine Rigal
Septembre 24, 2017

Décision de la justice qui rejette une requête déposée par les familles de victimes.

"Les crimes commis à Montauban et Toulouse en mars 2012 ont eu un retentissement considérable et marquent le début d'une nouvelle vague terroriste", avait déclaré à l'AFP l'avocat de la famille du militaire Mohamed Chemse Dine Legouad, l'une des sept victimes du tueur. Pour la première présidente de la cour d'appel de Paris, le procès "ne présente pas un intérêt proprement dit pour les archives historiques de la justice" explique une source judiciaire proche du dossier. Il sera jugé pour complicité d'assassinats terroristes.

"C'est une décision qui manque de courage et que nous jugeons regrettable, a-t-il réagi aujourd'hui". Nous sommes à l'origine de la requête mais nous n'avons même pas été avisés. Ce recours n'est pas suspensif.

Un autre avocat, Simon Cohen, qui défend deux autres familles de victimes, avait écrit à la cour d'appel pour " s'associer à cette demande ".

L'enregistrement "audiovisuel et sonore" du procès n'aura pas lieu.

Fettah Malki, un délinquant toulousain qui a reconnu avoir fourni un pistolet mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles au tueur, sera également dans le box des accusés, renvoyé pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL