Les laboratoires Servier renvoyés en correctionnelle — Scandale du Mediator

Evrard Martin
Septembre 5, 2017

Au total, le parquet avait demandé un procès pour onze personnes morales et quatorze personnes physiques dans son réquisitoire du 24 mai. Et ils devraient obtenir satisfaction.

Les juges d'instruction ont décidé de renvoyer devant le tribunal correctionnel de Paris les laboratoires Servier et l'Agence du médicament dans le volet principal du scandale du Mediator, ont indiqué ce mardi des sources judiciaire à France Inter.

Concernant Servier, qui a commercialisé ce médicament jusqu'à son interdiction en 2009, le parquet avait demandé le renvoi pour obtention indue d'autorisation, tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires ainsi que pour trafic d'influence.

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est également renvoyée devant le tribunal pour "blessures et homicides involontaires". La date du procès est encore indéterminée.

D'abord destiné aux diabétiques puis prescrit comme coupe-faim, le Médiator, consommé par près de 5 millions de personnes, aurait pu provoquer la mort de 1000 à 2000 d'entre elles.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL