Les machos plus touchés — Troubles de l'érection

Evrard Martin
Septembre 7, 2017

C'est une étude sérieuse publiée dans le Journal of Sexual Medicine qui le dit: les hommes aux pensées les plus machistes seraient aussi ceux qui seraient le plus exposés aux pannes sexuelles!

Bien que cette étude conduite en ligne ne puisse prétendre à une représentativité de tous les hommes souffrant de troubles érectiles, elle permet de souligner l'importance d'une prise en charge basée, au-delà des inducteurs d'érection, sur la perception "masculine" de la sexualité. Ces pannes sexuelles peuvent être dues à de grandes fatigues ou à des épisodes de stress.

Les machos seraient plus touchés par les problèmes d'érection, car ils n'arrivent pas à dédramatiser après une panne.

Le stress de la performance est en effet un facteur aggravant de troubles de l'érection.

La plupart des hommes connaissent au moins une fois dans leur vie la délicate expérience de la panne sexuelle... Pour cela, ils ont interrogé 300 hommes hétérosexuels et 300 homosexuels.

La raison? Plutôt que de se laisser aller, de prendre vraiment du plaisir et de profiter du moment présent, ces hommes, aux croyances machistes, font une fixette sur leur performance au lit, et vont se focaliser sur leur érection. Entre la peur de l'échec et troubles de l'érection, on ne sait plus trop qui est l'oeuf et qui est la poule? Il semblerait qu'il faudrait justement adopter le comportement inverse pour éviter les problèmes.

Ils ont ainsi remarqué que les hommes qui avaient des croyances machistes, telles qu' "un homme, un vrai, a souvent des relations sexuelles", "un homme est toujours prêt pour le sexe" ou encore "un homme est capable de tenir (en érection) aussi longtemps qu'il le faut pour satisfaire sa (son) partenaire" souffraient davantage de troubles sexuels (manque de libido ou troubles de l'érection).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL