Les prix des logements anciens continuent à progresser en France

Xavier Trudeau
Septembre 9, 2017

En rythme annuel, les prix de l'immobilier ancien ont encore grimpé de +3.40% au deuxième trimestre 2017, une progression bien plus rapide que les revenus des Français. Les notaires de Paris-Île-de-France constatent que d'avril à juin, le marché immobilierancien a "tourné à plein régime, avec des ventes à nouveau en expansion et des records historiques d'activité dans plusieurs départements ".

Pour la France entière, un 'nouveau record historique' a été établi avec 921.000 transactions à la fin juin, sur les douze mois précédents, contre 819.000 à la même période un an plus tôt, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi.

Sur un an, la hausse des prix continue de s'amplifier: +3,4 % par rapport au deuxième trimestre 2016, après +2,5 % le trimestre précédent. Cette accélération provient d'une hausse plus prononcée des prix des appartements (+4,9 % sur un an, après +4,1 %), notamment des appartements parisiens dont les prix augmentent de 6,6 % en un an. Une progression qui conforte les professionnels dans leurs prévisions pour 2017, s'attendant à une " forte activité ". Au deuxième trimestre comparé au premier, les prix ont augmenté de 1 %, avec une augmentation plus marquée pour les appartements (+1,6 %) que pour les maisons (+0,6 %). Ainsi, "de juillet 2016 à juin 2017, environ 120.800 appartements et 55.500 maisons anciennes ont été vendus", apprend-on sur leur site. Sur le plan des prix de ces logements anciens, la hausse est au deuxième trimestre 2017 de 1% par rapport au premier trimestre (+1,6% pour les appartements et +0,6% pour les maisons). Le marché devrait toutefois connaître une accalmie dans les prochains mois, selon les notaires. "La lenteur de la remontée des taux enregistrée ces dernières semaines a évité un blocage du marché, elle est même plutôt incitative ".

Autres facteurs positifs: 'le retour de la confiance dans l'économie et dans un marché immobilier où les prix remontent, des projets comme le Grand Paris, les Jeux Olympiques et peut-être l'Exposition universelle, qui ajoutent au dynamisme économique' de la région, a-t-il poursuivi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL