Les surprenantes révélations de l'adjoint de Weiler: "Il a été limogé"

Claudine Rigal
Septembre 23, 2017

David Sesa, le T2 d'Anderlecht, avait semé le doute en déclarant dans le journal suisse Blick que René Weiler n'avait pas quitté Anderlecht de sa propre initiative, mais avait été viré.

René Weiler n'est plus l'entraineur d'Anderlecht, ça, c'est une certitude. "Pourquoi est-ce qu'il se serait retiré?" Avez-vous vu le match à Munich, à dix contre onze? "Et on n'avait perdu aucun des trois derniers matches de championnat". "Non, Weiler a été limogé".

Avec le RSCA, l'entraîneur suisse a décroché un titre national, une Supercoupe et atteint les quarts de finale de l'Europa League.

Un départ à l'amiable souhaité par René Weiler? "Sportivement, ce n'est pas compréhensible, même si le début de la saison aurait pu être meilleur. La majorité des joueurs sont déçus". "On fait de notre mieux, ce n'est pas un problème", termine le technicien.

Et David Sesa va plus loin en abordant la supposée attaque d'un supporter bruxellois qui aurait croisé Weiler et son épouse en rue.

Une communication incohérente avec le texte du communiqué lui-même. "À Courtrai, au moment du 0-1 en faveur d'Anderlecht, les supporters ont crié en faveur de la démission de René Weiler". Après le match, il est venu me voir pour dire que sur ces bases-là, il ne pouvait pas continuer. Après l'annonce de son licenciement par plusieurs médias, l'information a été officiellement démentie par Herman Van Holsbeeck. "Et ce matin, avec le président, on a encore essayé de le faire changer d'avis, mais sa décision était prise", avait-il révélé. Mais parlera-t-il un jour?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL