L'Irak se prépare à un nouvel assaut contre l'EI dans l'ouest

Claudine Rigal
Septembre 19, 2017

Les forces irakiennes, appuyées par des unités paramilitaires, poursuivent leur bataille décisive pour faire disparaître Daesh.

L'armée irakienne a repris samedi dernier la localité d'Akachat, contrôlée jusque-là par l'organisation terroriste Etat Islamique (EI), en perspective de la bataille à venir pour reconquérir un important bastion djihadiste dans le désert de l'ouest, limitrophe à la Syrie.

Des blindés avançaient dans une plaine rocailleuse traversée par une ligne d'asphalte, tandis que des artilleurs à bord de leurs pick-up armés de mitrailleuses étaient postés derrière des remblais poussiéreux, surmontés de sacs de sable. Akachat, une bourgade où vivent quelque 300 familles selon des officiers dans la région, se trouve non loin de la frontière syrienne et à une centaine de km au sud-ouest de Qaïm. Les unités paramilitaires dites de "mobilisation populaire" du Hachd al-Chaabi appuient depuis 2014 les forces gouvernementales irakiennes, soutenues également par la coalition internationale emmenée par les États-Unis pour reprendre à l'EI les territoires qu'il a conquis en 2014.

"L'objectif est de ramener la totalité de la province d'al-Anbar dans le giron de la nation", a affirmé à l'AFP le lieutenant général Rachid Flaih, à la tête des unités paramilitaires d'al-Anbar. Des opérations ont déjà été menées et "de nombreux djihadistes ont été tués", a indiqué le général Abed Jabbour Mathloum, numéro deux des opérations dans la zone.

L'Irak a infligé un rude coup à l'EI en le chassant début juillet de Mossoul (nord), trois ans après la prise de cette deuxième ville du pays par les jihadistes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL