Macron ironise sur le bilan de Hollande — Interview au Point

Claudine Rigal
Septembre 2, 2017

Eh bien c'est normal, bravo, vous avez tout à fait raison.

François Hollande a eu, c'est vrai, une période de réserve. L'ancien président s'est par ailleurs étonné de certaines séquences politiques de début de quinquennat, comme lorsqu'Emmanuel Macron a "court-circuité" son Premier ministre avec son discours à Versailles le 3 juillet. De deux mois seulement, mais pendant laquelle il s'est VRAIMENT retenu de s'exprimer. Mais j'ai vu François Hollande dans l'incapacité de mener ses réformes, notamment à cause des frondeurs à l'Assemblée nationale. "Lui, on lui pardonne tout." a-t-il confié à son ami Jean-Pierre Jouyet, rapporte Paris Match. "Hollande aurait aimé plus d'élégance et un discours plus équilibré", confie à Paris-Match Michel Sapin, fidèle parmi les fidèles.

Pour l'heure, Emmanuel Macron a renoncé à quelques promesses, comme dédier un ministère plein et entier aux Droits des femmes. Dans son entretien fleuve accordé au Point, Emmanuel Macron a voulu répondre à François Hollande, estimant "étrange" que son prédécesseur "justifie son bilan devant des journalistes". Lors des débats sur la loi pour la confiance dans la vie politique, la majorité a aussi reculé sur "l'interdiction pour tous les détenteurs d'un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection", mais aussi à l'interdiction des activités de conseil pour les parlementaires. "Qu'est-ce qui leur a pris?" "Si j'étais Édouard Philippe, je n'aurais pas fait pas de discours de politique générale".

D'une manière générale, François Hollande n'aurait apprécié que très modérément de ne pas être davantage cité au moment d'évoquer la responsabilité et la paternité des bons indicateurs économiques de ces derniers mois, alors que la presse rivalise de titres pour souligner "l'effet Macron".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL