ManoMano lève 60 millions d'euros

Xavier Trudeau
Septembre 12, 2017

Manomano franchit un cap dans son développement.

La place de marché sur le secteur du bricolage et du jardinage annonce une levée de fonds de 60 millions d'euros en série C menée par General Atlantic, un fonds d'investissement de renommée mondiale. Celui-ci permettra à ManoMano d'augmenter les investissements en marketing pour accroître sa notoriété sur l'ensemble de ses marchés, d'améliorer les produits et l'offre de service pour les clients existants comme pour les prospects.

ManoMano, qui gère une plate-forme d'achats entre tiers sur le modèle de la "market place" d'Amazon, compte aussi renforcer sa présence en Europe, où il est déjà actif en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni. La marketplace, qui propose 1,2 million de produits, revendique 1,9 million de clients. ManoMano a également construit une véritable communauté de bricoleurs qui s'échangent des conseils et se soutiennent mutuellement dans leurs projets. "Nous sommes convaincus que ce secteur représentera à terme 50% du marché global du bricolage et du jardinage", assurent dans le communiqué Philippe de Chanville et Christian Raisson, cofondateurs du groupe. "Nous voulons que ManoMano soit le leader de cette transition", ont déclaré Philippe de Chanville et Christian Raisson, co-fondateurs de ManoMano.

"Nous pensons que les catégories bricolage et jardinage en ligne enregistrent aujourd'hui un faible taux de pénétration, et ce en dépit des avantages qu'offre le digital par rapport au circuit traditionnel: le nombre de références y est nettement plus conséquent, il est possible de rechercher et trouver facilement les produits de son choix, et l'accès à l'intégralité des informations techniques y est également bien plus simple", a commenté Chris Caulkin, directeur de General Atlantic.

L'entreprise entend également développer de nouveaux services commerciaux pour accompagner les marchands et partenaires dans la digitalisation de leur offre, recruter des profils IT & data, et agrandir des équipes de développement commercial au Royaume-Uni et en Allemagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL