Marcel Jacob est "au bord du gouffre", selon son avocat — Affaire Grégory

Claudine Rigal
Septembre 13, 2017

"La justice doit accélérer la procédure".

Le couple a été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort. "La présidente de la chambre d'instruction, en trois mois, n'a pas entendu Marcel Jacob, ne l'a confronté avec personne", poursuit l'avocat. Le Vosgien de 72 ans, mis en examen à la mi-juin pour l'enlèvement du petit garçon le 16 octobre 1984, "est au bout du rouleau", assure Me Stéphane Giuranna qui l'a quotidiennement au téléphone. Marcel Jacob, 72 ans, grand-oncle de Grégory Villemin, et son épouse Jacqueline 73 ans, ont été interpelés dans leur village d'Aumontzey, dans les Vosges. Depuis il n'a jamais pu s'expliquer, souligne Me Stéphane Giuranna: dans cette affaire, on n'a même pas été capable en 3 mois d'entendre une seule fois Marcel Jacob. "Soit la justice a des éléments et elle nous juge, soit elle n'en a pas et elle prononce un non lieu'", a-t-il dit. Les époux sont placés depuis, chacun de son côté, sous un très strict contrôle judiciaire, avec interdiction de rentrer dans les Vosges. "Maintenant qu'on a ouvert la boîte de Pandore, la justice ne peut pas la refermer parce qu'on dirait "tout ça pour ça", conclut l'avocat qui rappelle que le contrôle judiciaire était une mesure difficile à supporter pour son client, tenu éloigné de sa maison "pour laquelle il a travaillé toute sa vie". Si la justice ne lui accorde pas, "dans quelques mois, si l'affaire n'a pas avancé, il rentrera chez lui quoiqu'il arrive", met en garde Me Giuranna.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL