Officiel: Carlos Sainz rejoint Renault

Solenn Plantier
Septembre 16, 2017

Renault Sport Racing et McLaren Racing ont annoncé ce vendredi à la mi-journée la confirmation de leur accord de partenariat relatif à la fourniture moteurs pour les saisons 2018, 2019 et 2020.

Renault, pour sa part, a embauché le pilote espagnol Carlos Sainz fils, présentement chez Toro Rosso, en vue de la saison prochaine.

En arrivant à Singapour, Fernando Alonso avait fait savoir qu'il voulait se montrer "loyal" envers McLaren et attendre la décision de l'équipe quant à sa motorisation 2018 pour ensuite régler sa situation personnelle.

"C'est dans le meilleur intérêt des deux entreprises de poursuivre nos ambitions séparément", a déclaré le président exécutif de McLaren, Shaikh Mohammed ben Essa Al Khalifa, dans un communiqué de l'équipe.

Le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown, a ajouté que "pour diverses raisons, notre partenariat n'a pas fonctionné comme nous l'aurions souhaité". Finalement, l'écurie britannique a choisi de travailler avec Renault à partir de la saison prochaine. Ce n'était pas la faute de Honda si les choses ne marchaient pas, c'était celle de McLaren. "Nous savons que McLaren nous poussera dans la bonne direction". Lavée quatre heures avant les EL1 (qui se déroulent de jour) par une pluie dense, la piste est sèche lorsque les pilotes se lancent sans réellement accorder de temps à l'évaluation des pneus tendres et se concentrant immédiatement sur les supertendres et les ultratendres. Renault et Toro Rosso viennent d'officialiser l'arrivée du pilote espagnol au sein de l'écurie française en 2018.

" C'est vraiment très excitant de se lancer dans cette nouvelle relation entre deux marques historiques de la Formule 1".

La firme japonaise qui souhaite rester en F1 durant les prochaines années a accepté de casser par anticipation son contrat avec les anglais car elle a obtenu une contrepartie.

Sur un tracé d'une longueur notable pour les standards modernes de la F1, et soulignant l'importance du grip mécanique et de réglages disposant d'appui aéro, nombreux sont ceux qui s'attendent à voir Ferrari et Red Bull donner des difficultés à Mercedes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL