Pierre Laurent charge "le petit monarque Macron" — Fête de l'Huma

Claudine Rigal
Septembre 18, 2017

Parmi les sympathisants de gauche, Jean-Luc Mélenchon arrive largement en tête (51%), devant Benoît Hamon (31%) et l'ancienne ministre Christiane Taubira (24%). Et la gauche de la gauche n'est pas épargnée par cette remise en question générale. Un grand raout annuel auquel Jean-Luc Mélenchon, en déplacement à La Réunion, a choisi de ne pas participer, ce qui a passablement déplu à Pierre Laurent. Une attitude qui a fort déplu aux partisans et élus de La France insoumise (LFI) présents à ce rassemblement.

Dans le même sondage, interrogés sur les formations politiques dont devrait se rapprocher le Parti socialiste dans les prochaines années, les sondés répondent "aucune" à 45%. Les communistes sont toujours mes amis, ce n'est pas un sujet pour moi.

"N'attendez pas de moi que je tape sur le Parti communiste".

Sur TF1 déjà dans le JT de 13h, Pierre Laurent avait fait montre d'une certaine irritabilité alors qu'on l'interrogeait deux fois sur Mélenchon.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. "Vraiment dommageable.", ose le député du Nord Adrien Quatennens.

"Je ne crois pas qu'il soit pertinent d'en profiter pour égratigner Jean-Luc Mélenchon". Ils sont 23% à souhaiter une alliance avec La France Insoumise (23%), 15% avec La République en marche! et 12% avec Europe-Ecologie-les-Verts.

Eric Coquerel, député LFI lui aussi, a critiqué les attaques récurrentes du PCF envers son chef sur BFMTV: "On a l'impression que c'est une manière d'exister de taper sur Jean-Luc Mélenchon", a-t-il déclaré. S'amusant de voir les journalistes "inquiets" de l'absence de Jean-Luc Mélenchon, le patron des communistes a estimé que "lui n'est pas là mais le peuple est là!".

Le discours du leader communiste n'a pas manqué de faire réagir le camp des Insoumis. Tout quatrième homme de la présidentielle qu'il est avec ses 7 millions de voix. Dénonçant "les sirènes dégagistes", le secrétaire national du PCF a martelé que les communistes avaient "eu raison d'appeler clairement à faire barrage à Le Pen".

"C'est compliqué, la gauche, ça a toujours été compliqué.", aurait-il en outre laissé échapper lors de sa visite à la fête de l'Humanité selon Le Parisien.

Pierre Laurent, en froid avec le leader de La France insoumise, mais connu pour sa réserve quand il s'agit d'en parler, n'a cette fois pas mâché ses mots contre celui qu'il a soutenu à la présidentielle. Or, samedi, le dirigeant communiste Pierre Laurent avait critiqué la stratégie de Jean-Luc Mélenchon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL