Plusieurs dizaines de prisonniers dangereux se sont évadés — Irma

Claudine Rigal
Septembre 13, 2017

Une évasion d'une telle ampleur constitue une "menace sérieuse d'effondrement total de la loi et de l'ordre", a ainsi reconnu mardi Alan Duncan, secrétaire d'Etat britannique aux affaires étrangères.

Des militaires ont été déployés dans la zone pour assurer la sécurité des habitants précise Alan Duncan. D'après les déclarations du gouvernement britannique, plus de 100 prisonniers "dangereux" se sont enfuis d'une prison endommagée dans les Iles Vierges britanniques après le passage de l'ouragan Irma. Il a souligné que certes le bâtiment abritant près de 130 détenus est sérieusement endommagé mais aucun prisonnier n'a pas pu s'en échapper. "Nous travaillons avec Sainte-Lucie et les autorités des IVB pour assurer le transfert vers Sainte-Lucie de 40 prisonniers à haut risque qui se sont évadés dans les IVB", indique cette note d'une réunion gouvernementale. Cette destruction a permis à plus de cents détenus de l'établissement de s'évader.

Selon une information relayée par le quotidien Daily Telegraph, le gouvernement britannique estimerait que 60 prisonniers seraient toujours en fuite. "Ils sont toujours en prison et nous avons envoyé des soldats pour prêter main forte", a affirmé Richard Oppelaar.

Pour rappel, le bilan du passage de l'ouragan Irma a été revu à la hausse dans les territoires britanniques des Caraïbes, passant de six à neuf morts.

Panique sur les îles Vierges britanniques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL