Rockwell Collins passe dans le giron de United Technologies — Aéronautique

Xavier Trudeau
Septembre 7, 2017

United Technologies qui prévoit de boucler l'acquisition au troisième trimestre 2018, déboursera quelque 30 milliards de dollars.

"Jusqu'à ce que nous obtenions plus de détails, nous doutons que ce soit dans le meilleur intérêt de - ou que cela ajouterait de la valeur pour - nos clients et le secteur." . Lundi 4 septembre, le conglomérat industriel United Tech a annoncé, dans un communiqué, le rachat de Rockwell Collins pour 30 milliards de dollars (25,2 milliards d'euros).

"Si nous constatons que cet accord n'est pas conforme à ces intérêts, nous aurions l'intention d'exercer nos droits contractuels et d'adopter les mesures réglementaires appropriées afin de protéger nos intérêts", affirme le groupe.

Enfin, une fois la transaction finalisée, Rockwell Collins et la division UTC Aerospace Systems constitueront une nouvelle entité nommée Collins Aerospace Systems.

United Technologies possède déjà dans son portefeuille les réacteurs Pratt&Whitney. Le groupe vise en mettant la main sur Rockwell Collins à résister à la pression des constructeurs d'avions, comme Boeing et Airbus, qui demandent à leurs sous-traitants de baisser les prix sur les équipements, mais aussi veulent assurer eux-mêmes les opérations de maintenance.

United Technologies rencontre d'importants problèmes de mise au point avec son nouveau réacteur Pratt&Whitney, le GTF (Geard Turbofan), qui équipe notamment l'Airbus A320Neo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL