Thierry Ardisson fâche le fils de Pablo Escobar

Pierre Vaugeois
Septembre 11, 2017

Après avoir réalisé un documentaire intitulé " Les Pêchés de mon père", présenté dans de nombreux festivals en 2010, il a publié quatre ans plus tard un livre sans concessions sur la vie de Pablo Escobar, aujourd'hui traduit en Français, avec en exergue "Ce que la série Narcos ne vous a pas dit ". Mais également sur les stéréotypes que subissent ses compatriotes colombiens, comme le souligne le Huffington Post.

Juan Pablo Escobar a un message pour Thierry Ardisson.

L'homme en noir a en effet sorti de sous son bureau un sac de poudre blanche au son du tube Cocaine chanté par Eric Clapton. "J'aurais aimé que vous ne fassiez pas partie de ceux qui n'ont de cesse à contribuer à faire l'apologie de ce que vous avez 'trouvé' sous votre bureau lors de l'émission à laquelle vous m'avez invité en tournage le 7 septembre 2017". Un entretien de cette qualité ne saurait être occulté par ce final inopportun qui offenserait sans aucun doute n'importe quel père de famille de votre pays ou du monde, ainsi que la communauté colombienne résidant légalement en France. "Je vous en prie, ne glorifions pas le trafic de drogue". Un happening qui n'a pas fait rire le fils de Pablo Escobar. "Analysons plutôt les raisons pour lesquelles pendant des décennies ces drogues et leur prohibition ont fait de plus en plus de victimes; des victimes qui méritent tout notre respect". "S'il n'est pas content, tant pis pour lui". C'est dommage qu'il n'ait pas le sens de l'humour.

Mention spéciale à Raquel Garrido qui trouve là une tribune à la mesure de son discours insoumis: elle qui déclarait pendant l'été "Les spectateurs savent très bien d'où je parle " a montré avec force, et au bout de 1 minute 52 secondes seulement, qu'elle pouvait grignoter le temps de parole militant alloué aux politiques sur un média qu'elle critique plus souvent qu'à son tour.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL