Un jeune homme de 17 ans arrêté — Attentat de Londres

Claudine Rigal
Septembre 21, 2017

La London's Metropolitan Police a indiqué, dans un communiqué, que l'individu est un homme de 25 ans et qu'une perquisition est encore en cours.

Deux perquisitions étaient en cours dans cette ville située à environ 200 kilomètres à l'ouest de Londres.

"L'enquête continue de progresser rapidement", a déclaré Dean Haydon, un responsable de l'antiterrorisme à la Metropolitan Police, dans le communiqué. Au total, six hommes, ont été interpellés, six jours après l'attaque qui a fait 30 blessés dans le métro londonien.

Les six suspects, arrêtés pour leur rôle éventuel dans l'attentat, sont détenus dans un commissariat du sud de la capitale britannique en vertu de la loi contre le terrorisme, qui autorise la police à détenir des suspects jusqu'à 14 jours sans poursuite.

Mercredi 20 septembre, trois autres suspects ont été arrêtés par les forces de police à Newport, au Pays de Galles. Puis un jeune homme de 21 ans avait ensuite été interpellé à Hounslow, dans la banlieue ouest de Londres, pour la même affaire.

Un homme de 18 ans avait été arrêté samedi matin dans la zone de départ du port de Douvres, un point de transit vers l'autre rive de la Manche, notamment Calais, en France, ou Ostende, en Belgique, au lendemain de l'explosion de l'engin artisanal, qui aurait mal fonctionné.

Le groupe Da'ech a revendiqué l'attentat mais la police britannique se montrait circonspecte.

Selon les médias britanniques, cette maison appartient à un couple âgé respecté qui fait office de famille d'accueil et avait été décoré par la reine Elizabeth pour son action en faveur des enfants.

Quelques heures plus tard, un second suspect, âgé de 21 ans, était arrêté à Hounslow, dans la banlieue ouest de Londres.

La police britannique a annoncé, jeudi, avoir procédé à une sixième arrestation dans l'enquête sur l'attentat à la bombe artisanale du 15 septembre perpétré dans le de métro londonien, qui a fait 30 blessés. Trente-cinq personnes ont été tuées dans ces attaques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL