4e tour de scrutin ce jeudi — Unesco

Claudine Rigal
Octobre 12, 2017

Dans la matinée d'hier, au cours d'un briefing au Quai d'Orsay sur ce scrutin qui doit consacrer le nouveau " patron " ou " patronne " de l'organisation onusienne chargée de la culture et de l'éduction, de hauts responsables ont voulu " booster " la candidature d'Audrey Azoulay en affirmant haut et fort l'importance de cette candidature et en énumérant sur ce plan les principaux points forts de l'ancienne ministre française de la Culture.

Mercredi 11 octobre au soir, la Franco-mauricienne, Audrey Azoulay, jusque-là seconde, a rattrapé le Qatari Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari.

Pour en revenir au score d'hier, on constate que la France et le Qatar ont pris le lead grâce à un subtil jeu de transfert de voix et de désistements qui se poursuivra encore aujourd'hui, jeudi.

L'Égyptienne Moushira Khattab, donnée favorite avant le vote, arrive en 3 position. En revanche, sur les 12 membres du Conseil exécutif ayant répondu à l'invitation du candidat qatari le 30 septembre à La Terrasse, un restaurant proche du siège de l'Unesco, à Paris, sept représentants de pays africains (Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Kenya, Maurice, Togo et Sénégal) ont répondu présent. Il vote chaque jour depuis lundi, à l'issue de sa journée de travaux.

C'est un scrutin à quatre tours. Si un cinquième vote devait être organisé, il porterait alors sur les deux arrivés en tête au 4e tour.

Ce choix sera ensuite soumis à l'approbation de la conférence générale des 195 États membres le 10 novembre.

La plupart des candidats initialement en piste, notamment les trois du peloton de tête, ont promu des thèmes communs: une approche multilatérale des problèmes, un besoin de réformes, l'accent à mettre sur l'éducation et les apprentissages tout au long de la vie, déjà premier poste budgétaire de l'Unesco.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL