569 euros par mois à la SNCF : le salaire polémique de la ministre des Armées

Xavier Trudeau
Octobre 9, 2017

42 milliards d'euros de dette cette année, peut-être 63 milliards en 2026... mais les dirigeants de la SNCF restent particulièrement bien lotis. Comme l'a révélé l'hebdomadaire Marianne ce vendredi, l'ancienne directrice générale chargée de SNCF Voyageurs Florence Parly, aujourd'hui ministre des Armées, a touché 52 569 euros par mois durant les six premiers mois de 2017, soit une somme totale de plus de 300 000 euros. L'équivalent de 35 Smic, note Marianne, qui s'est penché sur ce dossier.

Llégal, le montant de ce salaire dépasse pourtant le plafond réglementaire fixé à 450.000 euros bruts par an pour les dirigeants d'entreprises publiques. En témoigne le salaire de Florence Parly, ministre des Armées et ex-directrice générale chargée de SNCF Voyageurs. Une explication qui peine à convaincre le magazine, qui s'étonne: "En moins de six mois, Florence Parly a pu toucher près de 80% de sa rémunération annuelle telle que présentée par son cabinet".

Mais ce n'est pas tout: la ministre a touché des revenus complémentaires "obtenus via une présence aux conseils d'administration de plusieurs sociétés, comme Ingenico, Altran, Zodiac Aerospace ou BPI France - pour un total de 139.119 euros en 2016", précise Marianne. Elle aurait donc rempli ses objectifs annuels en un seul semestre.

Florence Parly a par ailleurs profité d'une autre faille réglementaire révélée par Libération pour n'indiquer dans sa déclaration que ses rémunérations dans le privé au cours des deux dernières années, à son poste de directrice générale de SNCF Voyageurs. Elle apparaît ainsi comme la ministre la mieux rémunérée au gouvernement en 2016 et 2017.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL