Alimentation: le thé noir est lui aussi efficace pour perdre du poids

Evrard Martin
Octobre 9, 2017

Des scientifiques ont révélé comment le thé noir pourrait aider à maigrir et ont expliqué pourquoi cette boisson bien connue de tous possède ces capacités bienfaisantes. Les résultats de leur étude sont parus dans European Journal of Nutrition. Mais attention, il doit être consommé dans le cadre d'une alimentation équilibrée et de manière raisonnable. Des chercheurs de l'université de Californie à Los Angeles, aux Etats-Unis, ont prouvé pour la première fois que le thé noir peut favoriser la perte de poids et affecter la santé en modifiant les bactéries intestinales.

Pour arriver à leurs conclusions, les scientifiques ont étudié plusieurs groupes de souris de laboratoire nourries en suivant des régimes alimentaires différents. Certaines complétaient leur alimentation avec du thé vert, d'autres avec du thé noir.

Pendant l'expérience, les souris ont été pesées. Et les résultats ont parlé d'eux-mêmes: les deux groupes de souris ont perdu de la graisse: le poids des rongeurs est tombé au même niveau que celui de ceux qui avaient un régime alimentaire faible en gras mais sans thé. Au bout d'un mois le résultat est sans appel.

"Nous savions que les polyphénols du thé vert étaient plus efficaces et offraient plus d'avantages pour la santé que les polyphénols du thé noir, car ils sont absorbés dans le sang et les tissus", a déclaré Susanne Henning, l'auteur principal de l'étude. Si le thé est déjà paré de toutes les vertus, le thé noir favoriserait la perte de poids, tout comme le thé vert. Ces molécules, plus grosses que dans le thé vert, restent dans l'intestin au lieu d'être absorbées directement dans le foie. Cela a pour conséquent d'augmenter la "croissance de bactéries intestinales" et d'altérer "le métabolisme énergétique du foie".

Les feuilles fraîches de thé vert contiennent au moins 30 % de polyphénols tandis que celles de thé noir en contiennent moitié moins en raison de la fermentation des feuilles. Autrement dit, le nombre de bactéries "anti-obésité" augmenterait considérablement et celles liées à la prise de poids diminueraient.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL