Attentat déjoué de l'ultradroite. Huit suspects devant le juge antiterroriste

Claudine Rigal
Octobre 21, 2017

L'enquête sur Logan Alexandre Nisin se poursuit.

La justice les soupçonne d'être membres du groupe OAS fondé par Logan Alexandre Nisin, organisation qui projetait de "commettre des actions violentes aux contours imprécis", selon une source proche du dossier. Ils avaient été arrêtés dans le Bouches-du-Rhône et en Seine-Saint-Denis mardi. Un homme politique - les noms de Jean-Luc Mélenchon et Christophe Castaner ont été cités -, un lieu de culte, "un migrant, un trafiquant de stupéfiants" auraient figuré au nombre des cibles, dit-on de même source.

Le parquet a requis le placement en détention provisoire de sept des suspects.

La garde à vue de la mère de Logan Alexandre Nisin, l'ex-militant d'ultra-droite en détention provisoire depuis juillet pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a été levée. "Certains d'entre eux s'étaient déjà entraînés aux tirs", a relaté la source.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL