Découvrez son salaire mensuel depuis qu'il a arrêté la politique — François Fillon

Claudine Rigal
Octobre 12, 2017

Discret dans les médias depuis sa chute, François Fillon a pourtant fait sa rentrée comme tout le monde!

À la question de savoir comment il va, il a répondu au micro de BFMTV qu'il allait "très bien", tout en refusant d'en dire davantage. Depuis le début de septembre, l'ancien candidat à l'Élysée est l'un des associés de Tikehau, une société privée d'une centaine de personnes spécialisée dans les placements financiers. Il enchaîne les réunions de travail et les déplacements à l'étranger, et notamment à Singapour où il s'est rendu en septembre, et s'est remis à l'anglais de manière intensive. Selon ses proches, après avoir pris "un gros coup", François Fillon va mieux, a su rebondir et prendre un nouveau départ. Et d'ajouter: c'est un homme "indépendant, autonome", on le sent "libéré". Il n'attend donc qu'une chose pour être véritablement heureux: être blanchi. Impossible de connaître le montant exact mais nul doute que François Fillon a chèrement monnayé son carnet d'adresse mais également ses compétences pour "une capacité vers de nouvelles zones que Tikehau souhaite adresser, c'est-à-dire l'Asie, les grands fonds souverains" a expliqué Sébastien Faijean, directeur chez ID Midcaps. Nos confrères de BFM TV ont mené l'enquête sur sa nouvelle vie et son emploi dans le privé.

Et quand il ne voyage pas pour ses affaires, François Fillon roule en voiture de luxe, sa passion... dévorante. Officiellement, il ne veut plus jouer aucun rôle politique.

Que deviennent François et Penelope Fillon depuis mai dernier? Selon sa dernière déclaration de patrimoine en 2016, celui qui était alors candidat de la droite à la présidentielle a gagné 275.000 euros en 2016, soit un peu plus de 22.900 euros par mois (une partie venait de son activité de conseil, l'autre de son mandat de député). D'ailleurs, fini la politique: "C'est un homme qui a tourné la page d'une carrière politique, d'une vocation qui était mue par des convictions très profondes. Lui a à reconstruire sa vie personnelle", avait déclaré Gérard Longuet, sénateur LR de la Meuse à BFMTV. D'ici là, il aurait le projet de lancer en 2018 une fondation pour les chrétiens d'Orient. "Il a gardé des liens avec ceux qui étaient proches et nous, nous avons aussi envie d'en garder avec lui".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL