Des plans militaires volés par des hackers

Claudine Rigal
Octobre 11, 2017

Après avoir reçu un rapport crucial du ministère de la défense, Rhee Cheol-hee, député du Parti démocrate au pouvoir en Corée du Sud, a dû détailler les enjeux de cette révélation: le Centre de données intégré de la défense (DIDC) aurait été infiltré par des hackeurs nord-coréens en septembre 2016.

Parmi ces documents figure le "Plan Opérationnel 5015", le dernier plan d'action américano-sud-coréen conçu dans l'éventualité d'une guerre avec la Corée du Nord, qui comporte notamment des projets d'attaques pour supprimer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Ces informations font surface au moment où le président américain, Donald Trump, et Kim Jong-un sont engagés dans une guerre de mots, et alors que la Corée du Nord poursuit ses programmes nucléaires et balistiques en dépit des sanctions internationales.

Si ces deux plans ont été cités spécifiquement par le député, en tout, ce serait plus de 253 Go de données militaires qui auraient été touchées, dont 80 % restent encore à déterminer selon la défense coréenne. On retrouve également le plan d'urgence des forces spéciales, de même que des détails sur les exercices militaires annuels américano-sud-coréens et des informations sur des installations militaires clés et des centrales électriques.

Un porte-parole américain du ministère de la Défense, le colonel Robert Manning, affirme avoir été mis au courant de la situation.

Je peux vous assurer que nous avons toute confiance dans la sécurité de nos plans opérationnels et dans notre capacité à réagir à toute menace de la part de la Corée du Nord.
Mais il refuse de dire si le piratage s'est produit ou non.

Un grand nombre de documents militaires sud-coréens concernant des attaques contre la Corée du Nord ont été dérobés par de pirates informatiques.

Pyongyang, à son tour, nie la responsabilité de cyberattaques contre son voisin du Sud et accuse Séoul de fabriquer des allégations mensongères.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL