Deux élus de Normandie aux côtés de Christian Estrosi — "La France audacieuse"

Claudine Rigal
Octobre 11, 2017

Après la formation d'un groupe de "Constructifs" à l'Assemblée nationale, vingt maires de droite et du centre ont lancé mardi un collectif ("La France audacieuse") qui a pour ambition de " redonner à la vie politique un nouveau souffle".

Ses membres disent se reconnaître "dans les grands courants de pensée de la droite républicaine et du centre: gaullistes, libéraux, sociaux, européens, humanistes, démocrate-chrétien, radicaux, indépendants, unis dans une communauté de destin et ayant comme point commun d'être l'ultime rempart face aux extrémistes".

"La France et les partis politiques sont confrontés à un défi: celui de la représentativité", or, "aucun représentant d'un exécutif communal ne peut désormais participer directement à l'élaboration de la loi ou au contrôle gouvernemental", regrettent les édiles. Des élus locaux qui ne se reconnaissent pas dans une droite trop "radicalisée", sans pour autant valider toutes les mesures du gouvernement.

Ces élus ne veulent pas non plus d'une opposition systématique.

Autour du Niçois, les premiers magistrats des villes de Châteauroux (Gilles Averous, LR), Toulouse (Jean-Luc Moudenc, LR), Reims (Arnaud Robinet, LR), Mulhouse (Jean Rottner, LR) ou encore Le Havre (Luc Lemonnier, LR) ont notamment rejoint le Comité directeur des maires fondateurs de " La France audacieuse ".

Ils en appellent "à un nouveau cadre du dialogue entre l'Etat et les collectivités", qui permettrait aux territoires d'"amender" et de "se prononcer politiquement en amont sur toutes les réformes qui concernent le quotidien des Français".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL