Disparition de Maëlys: le suspect se dit toujours innocent, assure sa mère

Evrard Martin
Octobre 6, 2017

Pendant les interrogatoires, cet ancien maître-chien dans l'armée de terre montre des nerfs d'aciers.

Selon L'Express, qui a pu consulter le procès-verbal de son audition ce soir-là, le suspect a justifié ses incohérences ainsi: "Non, je n'adapte pas, j'essaie de me rappeler des souvenirs de cette soirée au maximum" (...) "Il y avait beaucoup d'alcool, le fait de reparler, ça fait des flashs", a-t-il expliqué. "C'était la première fois que je la voyais", dit-il en parlant de Maëlys. Le suspect explique qu'ils étaient venus voir si les chiens se trouvaient bien dans sa voiture. A propos des endroits sur lesquels il a insistés pendant ce lavage, notamment le coffre de la voiture et le côté avant passager, il a entre autres dit avoir voulu retrouver la couleur d'origine de sa moquette et retirer des traces d'ongles sur la poignée, en vue de vendre son véhicule. "Le petit blond est monté et Maëlys aussi, ça a duré 5-6 secondes".

"Je ne me rappelle pas l'avoir touchée" Les enquêteurs informent alors le suspect que son ADN et celui de Maëlys ont été découverts mélangés au niveau des phares côté conducteur.

Après quoi les enquêteurs lui demandent s'il a touché la fillette. "Je ne me rappelle pas l'avoir prise dans les bras", indique Nordahl L. aux juges.

Sur RTL, au lendemain de cette entrevue, elle a déclaré avoir la certitude qu'il était innocent: "Il m'a dit: 'Maman, je te le jure, je te l'assure' les yeux dans les yeux".

Plus tard, la fillette s'approche de la voiture selon la version du suspect. Mais celui-ci répond à toutes les interrogations posées par les juges d'instruction.

- "La griffure des ongles, tout simplement. Je comprends la souffrance des parents de Maëlys, je suis une mère avant tout", avait-elle confié.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL