Djibril Bassolet en liberté — Justice militaire

Claudine Rigal
Octobre 11, 2017

Celui qui était ministre des Affaires étrangères à la chute de Blaise Compaoré était poursuivi par la justice militaire burkinabè pour trahison dans le cadre de l'enquête sur le coup d'Etat raté de mi-septembre 2015 visant à renverser la Transition politique dirigée alors par le président Michel Kafando. C'est la radio Omega FM, sur Twitter, qui a donné l'information. Après plusieurs rejets, il a fini par obtenir la liberté provisoire.

Incarcéré à la Maison d'arrêt et de correction des armées (Maca) l'ancien ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé a été mis en liberté provisoire le mardi 10 octobre. Les deux hommes discutaient de la stratégie à mettre en place pour éviter l'échec du coup d'État perpétré à l'époque par le général Diendéré. Cette liberté provisoire est-elle la résultante de cette pression? Ces dernières semaines, les appels pour sa liberté se sont multipliés tant du côté de son parti la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) que des ressortissants de région.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL