Emma de Caunes accuse Harvey Weinstein d'agression sexuelle

Pierre Vaugeois
Octobre 11, 2017

Le producteur de Pulp Fiction ou encore Scream a été accusé par le New York Times d'avoir étouffé huit allégations de harcèlement sexuel à son encontre. Mais la liste des victimes ne s'arrêtent pas là: l'actrice américaine Gwyneth Paltrow a également fait part de son expérience traumatisante avec le producteur. La similarité de leurs récits laisse présager un mode opératoire bien rodé de la part de l'agresseur. Judith Godrèche rencontre le producteur au Festival de Cannes en 1996.

Pour elle, cet incident est représentatif de la manière de Weinstein d'approcher les femmes de l'industrie du film, en mettant des jeunes actrices, désireuses de percer dans le milieu, dans des "situations humiliantes" afin de prouver "qu'il avait le pouvoir de le faire". Weinstein se serait alors exclamé "Mais nous n'avons encore rien fait!" Angelina Jolie a de son côté avoué avoir reçu des avances "non désirées", Rosanna Arquette parle d'agression sexuelle et Judith Godrèche a raconté: "Il s'est pressé contre moi et m'a enlevé mon pull".

Elle parvient néanmoins à se dégager et à quitter la chambre. Quelques heures plus tard, Harvey Weinstein aurait ensuite tenter de l'appeler à de nombreuses reprises, lui offrant même des cadeaux. Mais ça c'est insupportable, et il faut que cela sorte même si cela se passe dans notre propre communauté.

"Ils avaient mis ma tête sur l'affiche". "Au fil des ans, j'ai tenté de me convaincre que rien ne s'était passé". Meryl Streep adéclaré que " la nouvelle honteuse à propos de Harvey Weinstein a consterné ceux d'entre nous dont il a défendu le travail, ceux dont il soutenu les causes bonnes et dignes.

Mais face à toutes ces accusations, le conseil d'administration de la Weinstein Company a déclaré dans un communiqué, notamment cité par Variety, avoir viré celui dont presque tous les films vont aux Oscars. Mais la journaliste, qui travaillait alors pour le New York Times, affirme avoir fait l'objet de pressions et laisse entendre que la direction éditoriale du quotidien aurait cédé à Harvey Weinstein, au courant de ces investigations, en ne publiant pas ces informations.

Alors qu'elle est au téléphone, il s'éclipse dans la salle de bain et laisse la porte ouverte. Il lui avait finalement demandé de s'allonger sur le lit avec elle, ce qu'Emma De Caunes avait refusé. "J'ai raccroché et j'ai entendu la douche couler dans la salle de bain", confie-t-elle au New Yorker.

"J'étais pétrifiée. Mais je ne voulais pas le lui montrer car je sentais que plus je paniquais, plus il était excité". "Qu'est-ce que vous faites?" l'interroge Emma de Caunes.

Ils ont cédé Miramax en 1993, puis quitté sa direction en 2005 pour former The Weinstein Co., qui a également produit des films récompensés comme L'Artiste, The King's Speech et Lion.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL