Emmanuel Macron apporte un soutien sans faille à Madrid — Catalogne

Claudine Rigal
Octobre 12, 2017

La volonté des autorités catalanes de proclamer l'indépendance a provoqué la pire crise politique en Espagne depuis le coup d'Etat manqué de février 1981 et inquiète les partenaires européens de Madrid. Un seul interlocuteur légitime: son Premier ministre, Mariano Rajoy.

La France est cette année l'invitée d'honneur: c'est donc Emmanuel Macron et Angela Merkel qui ont inauguré l'événement hier soir au pavillon français en imprimant la première page de la déclaration universelle des droits de l'Homme sur une réplique de la presse de Gutenberg. Mardi, lors d'un débat à l'Université Goethe de Francfort en Allemagne, avant l'inauguration de la Foire du livre, le président français est sorti d'une forme de réserve sur le sujet.

Rajoy et Puigdemont pas reconnus "sur un pied d'égalité".

Son discours intervient quelques heures avant une allocution décisive du président Catalan, qui pourrait proclamer unilatéralement l'indépendance de la région.

'Il n'y a pas d'Europe sans culture', et c'est 'l'imaginaire positif européen dont nous avons besoin' pour combattre 'la langueur' du continent a-t-il déclaré.

Concernant les affrontements entre forces de l'ordre et indépendantistes, Emmanuel Macron s'est montré pragmatique: "Je souhaite qu'il soit géré dans la paix, conforme à notre pratique". Une médiation prend deux partis comme des égaux.

Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, on rappelle son attachement à l'état de droit, que l'Europe des Etats souverains est au cœur de son projet, et qu'il s'agit toujours d'une affaire interne à l'Espagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL