Faut-il un label "tradition" — Croissants

Evrard Martin
Octobre 11, 2017

La copie est désormais sur le bureau de Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances. Son idée? Obtenir un label "tradition" pour cette célèbre viennoiserie d'origine autrichienne, rapporte mardi Le Figaro.

Une lettre au Premier ministre.

Un croissant appellation "tradition " comme pour la baguette? C'est ce que réclame Frédéric Roy qui déplore que 85 % des viennoiseries des boulangeries de France sont aujourd'hui de fabrication industrielle.

Lorsque l'on entre dans une boulangerie, il est souvent difficile de résister à la tentation d'un croissant au beurre, bien dorée et bien croustillant. Un label "tradition" permettrait de distinguer les croissants préparés par le boulanger lui-même, faits avec une farine tradition (c'est à dire sans additifs) et avec un beurre AOP. Selon Frédéric Roy, ce label permettrait aussi de mieux faire passer auprès des consommateurs la hausse du prix actuel des croissants.

Une situation qui s'empire avec l'augmentation du prix du beurre Les cours mondiaux du beurre ont flambés, en raison d'une production de lait insuffisante et d'une très forte demande internationale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL