Fou rire à l'Assemblée: "Nous ne sommes absolument pas drogués ici"

Claudine Rigal
Octobre 19, 2017

", a ensuite répondu le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, hilare, comme le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement Christophe Castaner (LREM), le président LR de la commission des Finances Eric Woerth ou le rapporteur Joël Giraud (LREM)". "Il n'y a pas à dire: dans un débat budgétaire, un shoot de Charles de Courson, ça vous donne de l'énergie".

Ce jeudi 19 octobre, le député Les Constructifs, Charles de Courson a trouvé une manière d'être très concret sur le budget et en même temps a fait rire toute l'Assemblée nationale.

Il avait assimilé la pratique du sur-amortissement à la prise de cocaïne, devenue "coke" dans son expression. "Une fois qu'on le fait, près faut arrêter". Les industriels qui produisent les robots n'ont pas besoin d'une accélération puis d'une dépression (.) comme la coke " a lancé le député. "Mais bien sûr, vous accélérez, comme la coke vous vous sentez mieux, mais après c'est la déprime". Il n'a pas goûté cette comparaison dont il estime qu'elle pourrait inciter certains à se droguer.

De quoi obliger la présidente de séance de faire ce rappel. "Monsieur de Courson a de l'humour et nous ne sommes absolument pas drogués dans cette Assemblée", a conclu Cendra Motin.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL