Homéopathie : Une instance européenne demande la fin de son remboursement

Evrard Martin
Octobre 4, 2017

Halle (Allemagne), le mardi 3 octobre 2017 - Se basant sur des travaux de l'Académie royale suédoise des sciences ainsi que sur ceux d'un comité d'experts spécialement constitué, l'EASAC* a livré un rapport au vitriol contre l'homéopathie. En 2016, le montant du remboursement des traitements homéopathique avait atteint 52,8 millions d'euros.

L'homéopathie jugée aussi inefficace qu'un placebo est pourtant remboursée.

Au-delà des conclusions habituelles qui pointent qu'il n'existe "aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l'efficacité des produits homéopathiques ", l'EASAC dénonce le caractère nocif de l'homéopathie en ce qu'elle retarde "la consultation d'un médecin " ou dissuade "le patient de rechercher les soins médicaux appropriés (...) basés sur des preuves scientifiques ". Mais, comment lutter contre une pratique vieille de plus de 200 ans?

Pour l'Easac: "Si un produit était considéré comme pouvant avoir des effets justifiant son utilisation dans le traitement de maladies, il devrait être évalué avec les mêmes standards que d'autres médicaments candidats ". Et les scientifiques peuvent s'appuyer sur de très nombreuses études, partout dans le monde. En mai dernier, un enfant est mort après avoir été mal soigné pour des otites à l'aide d'homéopathie. "Encourager et soutenir les décideurs de l'UE à adopter une approche plus explicitement fondée sur des preuves", peut-on lire dans le rapport. Sera-ce un électrochoc suffisant pour prouver l'inefficacité de l'homéopathie?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL