La Belgique crée un impôt sur la fortune, Gérard Depardieu déménage

Pierre Vaugeois
Octobre 24, 2017

Après la mise en vente de ses propriétés parisiennes cet été, l'opération déstockage se poursuit pour l'acteur Gérard Depardieu en Belgique.

Réputée pour accueillir quelques exilés fiscales français, la ville de Néchin (qui fait partie de la commune d'Estaimpuis, près de la frontière) accueillait de moins en moins le comédien, depuis quelques temps. Selon Le Soir, ses affaires n'étaient guère florissantes et la " Villa White Cloud " générait d'importantes pertes, ce qui pousse aujourd'hui l'acteur à mettre en vente cette superbe villa. La villa est désormais en vente pour la modique somme de 1.190.000 euros. Selon ses propos recueillis par le figaro, alors qu'il devenait citoyen d'honneur belge, il expliquait: "Je refuse de me laisser enfermer dans des frontières".

"Durant plusieurs années, l'acteur s'est servi de ce logement imposant comme pied-à-terre et le louait comme chambre d'hôte le reste de l'année", écrivent nos confrères.

Gérard Depardieu avait pourtant investi dans la région avec l'achat d'une cave à vin, d'une agence immobilière et d'un bar à vin où il envisageait d'installer une épicerie fine.

Le départ de Gérard Depardieu vers la Belgique, à l'arrivée des socialistes au pouvoir en 2012, avait suscité un véritable psychodrame dans l'Hexagone. Son hôtel particulier parisien de 1 800m2 est en vente depuis 2012.

Ce n'est pas le premier bien situé dans la capitale dont Depardieu se délesterait.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL