La Belgique porte plainte contre Ryanair — Annulations de vols

Evrard Martin
Octobre 6, 2017

En raison de ces annulations, le ministre des consommateurs, Kris Peeters, a décidé d'introduire une action en cessation contre Ryanair devant le tribunal de commerce. Mais la compagnie à bas prix vient également d'annoncer de nouvelles annulations jusqu'au mois de mars et ce afin de résorber d'éventuels désagréments, selon la version officielle. La flotte pour la prochaine saison d'été (à partir d'avril) sera, elle, réduite de 10 exemplaires, passant de 445 à 435. La plainte pour "pratiques commerciales déloyales" déposée devant le tribunal de commerce de Bruxelles "permettra d'imposer à la compagnie des pénalités si elle poursuit ses pratiques", a précisé Kris Peeters. "On a constaté un manque de professionnalisme que toute compagnie digne de ce nom doit avoir", écrit le ministre.

La compagnie n'informe pas correctement les passagers de leurs droits, a renchéri Test-Achats dans une réaction.

Une action en cessation implique que le juge puisse infliger des astreintes si l'entreprise recommence les mêmes pratiques.

Mais en déposant plainte, le gouvernement belge entend surtout faire pression sur la compagnie low cost, et indique notamment espérer "que Ryanair se conformera entièrement aux règles" pour ne pas être obligé d'en arriver aux sanctions. Elle ne propose, en cas d'annulation, que le remboursement du vol ou un vol alternatif sans jamais mentionner la moindre indemnisation alors que celle-ci est due si l'annulation a lieu moins de deux semaines avant le départ du vol, illustre l'organisation de consommateurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL