La Caisse et Desjardins débloquent 50 millions pour les fintechs

Xavier Trudeau
Octobre 10, 2017

"L'idée de créer un fonds dédié à la fintech et à l'intelligence artificielle constituait, pour nous, le meilleur moyen de réunir les différents secteurs de l'écosystème des technologies financières dans un objectif commun ".

Les deux institutions ont indiqué mardi qu'elles injectaient chacune 25 millions $, ajoutant que d'autres investisseurs institutionnels avaient manifesté leur intérêt à investir prochainement.

" Avec sa forte concentration de talents dans les technologies de l'information et la robustesse de son industrie financière, le Québec possède tous les atouts nécessaires à l'éclosion d'une industrie fintech de premier plan, a dit Pierre Miron".

Les investissements du fonds se feront en capital-actions et cibleront les entreprises qui développent des technologies entourant les investissements, le paiement, l'analyse de données, notamment.

Établi à Montréal, ce fonds de capital de risque vise à appuyer et accélérer "l'essor et le développement" de nouvelles sociétés en technologies financières au Québec ainsi qu'au Canada. Le gestionnaire qui sera à sa tête reste à être nommé, tout comme le fonds lui-même, d'ailleurs. Pas plus tard qu'il y a 15 jours, le Brookfield Institute classait Montréal au premier rang canadien pour sa concentration en emplois dans le secteur de la haute technologie. Le PDG du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, est un des conférenciers de l'événement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL