La justice espagnole emprisonne deux présidents d'associations — Catalogne

Claudine Rigal
Octobre 17, 2017

Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, présidents de deux associations indépendantistes catalanes, ont été placés en détention préventive lundi par la justice espagnole.

Depuis plusieurs semaines, ils sont toujours au premier rang de toutes les manifestations indépendantistes en Catalogne. Ils sont inculpés de sédition, a-t-on appris de sources judiciaires. La justice les accuse notamment d'avoir encouragé la foule à bloquer la sortie d'un bâtiment où des gardes civils menaient une perquisition, dans la nuit du 20 au 21 septembre à Barcelone. L'interpellation sur ces deux chefs d'associations suscite un vif émoi sur les réseaux sociaux. Très présents sur Twitter, de nombreux catalans ont demandé leur libération immédiate et dénoncé " des arrestations politiques en Europe ".

Hi @JunckerEU you already have political prisioners in Spain! Poursuivi aussi pour sédition, le policier réputé proche de Carles Puigdemont a interdiction de quitter le pays et doit se présenter tous les 15 jours devant un tribunal.

Elle intervient alors que l'Espagne s'enfonce dans sa plus grave crise politique depuis qu'elle a retrouvé la démocratie en 1977, déclenchée par l'organisation le 1er octobre de ce référendum d'autodétermination interdit par la Cour constitutionnelle, que les indépendantistes estiment avoir remporté avec 90 % de " oui", et un taux de participation de 43 %. L'ultimatum a été fixé à jeudi 19 octobre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL