La note de l'Élysée qui fait polémique — Macron en Guyane

Claudine Rigal
Octobre 20, 2017

Plusieurs personnalités guyanaises se sont émues d'une note de conseils sanitaires de l'Elysée adressée le 12 octobre aux personnes devant accompagner Emmanuel Macron en Guyane du 26 au 28 octobre.

"L'Élysée a diffusé sans précaution des informations fausses et sans fondement", a réagi dans un communiqué le sénateur guyanais Antoine Karam, mercredi.

Sauf que la préfecture de Guyane a déclaré le 18 octobre 2016 la fin de l'épidémie de cette maladie transmise par les piqûres de moustiques. "Je constate avec regret que la stigmatisation dont souffre souvent notre territoire émane ici du plus haut niveau de l'Etat", a regretté le sénateur.

La note en question indiquait que la Guyane était touchée par l'épidémie du virus Zika et donnait des conseils comme éviter l'eau du robinet, les baignades etc. Une épidémie qui a pourtant été annoncée comme terminée. Et d'ajouter: "Plus grave, quelle image est-il ainsi renvoyée aux Guyanais eux-mêmes face à ce qui constitue leur quotidien?" Il a été rejoint dans son mécontentement par le député de Guyane Gabriel Serville (groupe Gauche démocrate et républicaine).

"Je ne suis pas du tout surpris par cette note blanche qui décrit une situation sanitaire en Guyane digne du Moyen Âge. Il y a une crise sanitaire en Guyane qui sévit depuis des années".

L'Élysée a très vite reconnu une erreur, affirmant qu'une vieille note non actualisée avait été diffusée. Une autre liste de "conseils sanitaires" a été émise par le service médical du Palais présidentiel, et certaines des recommandations, comme celle de ne pas approcher les animaux, n'y figurent plus. Sommes-nous à ce point en danger pour déconseiller aux journalistes de se baigner dans nos criques, anéantissant de fait tous les efforts de notre secteur touristique?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL