La piste des yeux étudiée par des chercheurs français — Dyslexie

Evrard Martin
Octobre 18, 2017

Des chercheurs français pensent avoir trouvé une cause potentielle de la dyslexie.

Les récepteurs de la lumière situés dans les yeux seraient à l'origine de la dyslexie. C'est ce qui ressort d'une étude de chercheurs français publiée mercredi 18 octobre publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B. Un trouble qui touche 10 % de la population mondiale, soit 700 millions de personnes, et se caractérise par des difficultés de l'acquisition du langage écrit et de la lecture. Une tache qui a la particularité de ne pas laisser passer la lumière bleue. Celle de l'œil directeur est parfaitement circulaire tandis que l'autre a plutôt une forme de patate diffuse. L'image perçue par notre œil directeur sera stockée dans le cerveau. L'image fantôme ne serait donc pas éliminée par le cerveau, et viendrait se superposer à l'image réelle. "Mais le cerveau ne tiendra pas compte de cette lettre fantôme", explique Albert Le Floch au journal Ouest-France.

Cette trouvaille aurait permis aux chercheurs de "mettre au point une méthode pour effacer l'image-miroir qui gêne tant les dyslexiques", grâce à l'utilisation d'une sorte de lampe stroboscopique à LED, que certains étudiants ont appelé la "lampe magique", a indiqué Guy Ropars.

Des découvertes prometteuses qui pourraient déboucher sur de nouveaux traitements de la dyslexie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL