La préfecture de l'Oise insiste sur l'interdiction de vapoter dans plusieurs lieux

Evrard Martin
Octobre 3, 2017

C'est fini, il est désormais interdit de vapoter au bureau (ou presque). Mais ça, c'était avant.

Depuis le 1er octobre 2017, la cigarette électronique est bannie dans les lieux publics, les établissements d'enseignement et les lieux collectifs de travail.

Concrètement, à partir d'aujourd'hui, le vapotage sera interdit dans les établissements scolaires et ceux destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs, dans les moyens de transport collectif fermés (bus, métro.) ainsi que dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif (y compris l'open space).

Dans les entreprises, les dirigeants ont l'obligation d'afficher l'interdiction de vapotage. Dans le cas contraire, les responsables s'exposent à une amende salée, une contravention de 3e classe (450 euros ou plus). "Cette interdiction ne s'applique pas pour les bureaux individuels fermés, à la machine à café, ou dans les couloirs", précise au Télégramme Jacques Le Houézec, scientifique et tabacologue, défenseur des vapoteuses. En effet, ces endroits ne sont pas mentionnés par le décret. Même chose pour les hôtels, restaurants, administrations, hôpitaux ou boîtes de nuit. Seule l'entreprise peut en décider dans son règlement intérieur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL