La Russie annonce l'élimination de 12 commandants du Front Al-Nosra

Claudine Rigal
Octobre 5, 2017

" A la suite de l'attaque, Mohammad al-Julani a subi des blessures graves et multiples, il a perdu un bras et se trouve dans un état critique " a déclaré le ministre de la Défense Russe, M. Konshankov.

Une cinquantaine de gardes du corps ont également été tués dans le bombardement.

Deux avions russes ont participé à l'opération.

Le raid a été lancé grâce à des informations du renseignement militaire quant à l'heure et au lieu d'une réunion des dirigeants de l'organisation, dont son chef, Abou Mohammad al-Joulani, le 3 octobre, selon le communiqué du porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

En représailles, l'armée russe avait déjà affirmé le 27 septembre avoir tué cinq commandants et 32 combattants de Tahrir al-Cham (alias Al-Nosra). Au moins 3000 personnes, dont près d'un tiers de civils, ont été tuées en septembre dans la guerre qui ravage la Syrie, soit le mois le plus meurtrier en 2017, en raison notamment des offensives contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), a annoncé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL