La sœur de Kim Jong-un promue au sein du parti unique

Claudine Rigal
Octobre 12, 2017

Kim Jong-nam était le fils aîné de l'ancien dictateur Kim Jong-il, le père de Kim Jong-un, mais il vivait essentiellement en exil depuis plusieurs années.

Née en septembre 1987, Kim Yo-jong est le troisième enfant du défunt leader Kim Jong-il (1941-2011) et de Kim Yong-hui (1952-2004).

Le demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-un a reçu 1,4 fois la dose mortelle de l'agent neurotoxique VX quand il a été attaqué et tué en février à l'aéroport international de Kuala Lumpur, a indiqué mardi un chimiste du gouvernement malaisien.

"Kim Jong-un a affirmé qu'il allait "mater les Etats-Unis par le feu" et pour mettre à bien ce "domptage", ils [les Nord-Coréens] préparent des essais de nouveaux missiles intercontinentaux capables, selon leurs calculs, d'atteindre la côte ouest des Etats-Unis", a déclaré le député russe nationaliste, Anton Morozov, cité par l'agence Interfax, lors d'une réunion de son parti, le Parti libéral-démocrate de Russie. Zoom sur celle qui était déjà la principale architecte de l'image du dirigeant de Corée du Nord. Son époux travaillerait au service des finances et de la comptabilité du parti et aurait des liens avec la Division 39, créée dans les années 1970 pour gérer les avoirs de la famille Kim. Elle n'a été mise en avant par la propagande qu'en 2014 alors qu'elle marchait vers le bureau de vote, derrière son frère, pour les élections l'Assemblée populaire suprême, le parlement du pays.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-un en 2011, Kim Yo-jong occupe une place cruciale à ses côtés, s'occupant de ses déplacements, l'accompagnant dans ses " visites sur le terrain pour donner des instructions ". Jusqu'à présent, elle avait la tâche d'assurer le culte de la personnalité dont son frère est l'objet.

Peu à peu, les médias sud-coréens confirment l'identité de cette sœur cadette qui, comme Kim Jong-Un, a étudié en Suisse. Selon certains spécialistes de la Corée du Nord, comme Michael Madden, elle est destinée à jouer le même rôle que sa tante Kim Kyong-Hui. Le positionnement au " Juseokdan", la partie de la tribune officielle réservée aux proches de Kim Jong-un, a été modifié au profit de Choe Ryong-hae et du premier ministre Pak Pong-ju.

Malgré cette promotion au sein de l'exécutif et l'influence qu'elle peut exercer sur son frère, les analystes ne l'imaginent pas un jour pouvoir succéder à Kim Jong-un, le système nord-coréen étant très patriarcal.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL