Le siège de l'Agence du médicament perquisitionné — Levothyrox

Evrard Martin
Octobre 17, 2017

Trois cent soixante-cinq plaintes ont été déposées à ce jour par des utilisateurs du Levothyrox dans le cadre de l'enquête sur la nouvelle formule de ce médicament, a précisé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. La nouvelle formule du Levothyrox, médicament prescrit aux personnes souffrant d'hypothyroïdie, fait l'objet de plaintes concernant des effets secondaires liés au changement de formulation.

"La perquisition a débuté ce matin, mais dans la mesure où elle est en cours, nous n'avons pas d'autre information", a-t-on indiqué à l'ANSM. La nouvelle formule du Levothyrox avait été réclamée par l'ANSM au laboratoire Merck en 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable dans le temps. Le 3 octobre, 163 plaintes avaient été reçues par le parquet de Marseille. En effet, le principe actif du médicament - une hormone thyroïdienne appelée "lévothyroxine" - s'altérait au contact des excipients, ces substances chargées d'assurer la conservation et le transport du principe actif jusqu'à son site d'absorption.

L'ancienne version du Levothyrox est de nouveau disponible depuis le 2 octobre, pour une durée et dans des quantités limitées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL