L'ensemble des acteurs reçus la semaine prochaine à Bercy — GE Hydro/Alstom

Xavier Trudeau
Октября 11, 2017

"Le gouvernement sera extrêmement attentif à ce que General Electric respecte tous ses engagements, et notamment la création nette de 1.000 emplois", a poursuivi M. Castaner, qui a mentionné des projets à Belfort dans l'impression 3D et à Cherbourg dans l'éolien.

Mélenchon sera reçu par les représentants syndicaux à huis clos et rencontrera les salariés qui luttent contre un plan social visant à supprimer 345 des 800 postes de ce site de production de turbines hydroélectriques de pointe, détaillent l'attachée de presse du groupe à l'Assemblée et une conseillère régionale.

"Mais il faut accélérer", a-t-il affirmé, en soulignant que "le gouvernement a une arme pour cela: c'est la pénalité de 50.000 euros par emploi manquant que nous actionnerons pour faire en sorte que General Electric respecte les engagements qu'il a donnés".

Le gouvernement français compte sur General Electric pour créer 1000 emplois nets en France, un engagement pris lors du rachat de la branche énergie d'Alstom en 2014.

Le Premier ministre Edouard Philippe (g) et le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner (dr.) à l'Assemblée nationale, le 3 octobre 2017.

Les salariés ont débrayé mercredi dernier, il y a tout juste une semaine, et la grève est reconduite chaque jour depuis.

Benjamin Griveaux est déjà engagé dans un dossier comparable, qui concerne le suivi des engagements pris par Nokia lors du rachat du franco-américain Alcatel-Lucent début 2016.

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon.

D'autres rapports

Discuter de cet article